old hospice

L'école départementale de perfectionnement

Le 5 mai 1948, après avoir entendu l'exposé de Monsieur l'inspecteur d'Académie relatif à la création d'une école de perfectionnement pour le département du Pas-de-Calais et la possibilité de disposer à peu de frais l'installation de bâtiment transformables à Saint Venant, ainsi que le concours indispensable de médecins spécialistes et du personnel administratif, la commission de surveillance de l'hôpital de Saint Venant acceptait le principe de la création d'une école de perfectionnement dans les locaux indépendants de l'hospice départemental lui-même rattaché administrativement au centre hospitalier de Saint-Venant et constituant un établissement annexe.

Une convention a été signée entre monsieur le Préfet du Pas-de-Calais représentant le ministre de la santé et monsieur l'inspecteur académique, représentant le ministre de l'éducation nationale et le directeur du centre hospitalier de Saint Venant, gestionnaire de l'école départementale de perfectionnement. Il s'agit du seul établissement en France créé par ce protocole. L'École départementale de perfectionnement de Saint-Venant a été créée par arrêté ministériel du 29 juin 1949 et ouverte le 16 février 1949.

Cet établissement est un service géré par le centre hospitalier de Saint Venant. Cette école reçoit 90 enfants pour la majorité pupilles du département des deux sexes atteints de débilité mentale, reconnus éducables et exempts du trouble grave du caractère.

Le 5 mai 1958, la commission de surveillance délibère pour l'installation d'une école de perfectionnement de 75 enfants déficients légers, moyens, cas sociaux en internat de semaine.

L'établissement accueille alors environ 75 enfants, en internat, des garçons et des filles, âgées de 7 à 14 ans. Les enfants retournent chez eux chaque semaine ou tous les quinze jours. Certains n'y retournent qu'aux vacances. Les enfants sont originaires de tout le département.

Le personnel éducatif, l'infirmière, le personnel de la lingerie et le personnel d'entretien sont nommés et rétribués par l'hôpital. Les instituteurs, titulaires du CAEI (Certificat d'Aptitude à l'Enfance Inadaptée), relèvent du ministère de l'éducation nationale.

L'institut de Rééducation Psychologique (IRP)

Le 10 mars 1996, l'école départementale de perfectionnement devient l'institut de rééducation psychologique suite à l'application de la nouvelle annexe XXIV du 27 octobre 1989.

Il accueil en internat de semaine45 enfants de 6 à 14 ans présentant des troubles du caractère et du comportement avec ou sans déficience intellectuelle.

L'Institut de Rééducation (IR)

Les 16 septembre 2004, l'IRP est agréé IR (Institut de Rééducation) avec un agrément pour 45 enfants de 6 à 12 ans présentant des troubles du caractère, du comportement et de la conduite.

L'Institut Thérapeutique Éducatif et Pédagogique (ITEP)

Les IR deviennent ITEP le 6 janvier 2005. Le 14 mai 2011, l'ITEP a obtenu l'autoristion de transformer 10 places d'internat complet en 10 places d'accueil de jour pour le même public soit pour accueillir 45 places d'internat de semaine et 10 places de semi internat.

Les locaux de la rue des casernes ont fait l'objet d'une réhabilitation pendant entre 2010 et 2014.

Le 1er octobre 2015, l'ARS a autorisé l'ouverture d'un Service d'Éducation Spécial et de Soins A Domicile (SESSAD).

Depuis le 24 avril 2017, les ITEP fonctionnent en "dispositif intégré" avec les SESSAD. Le fonctionnement en dispositif intégré vise à faciliter la modularité des accompagnements selon les besoins des enfants, des jeunes et les demandes des familles.

Le 6 mai 2019; l'ARS a autorisé l'ouverture d'un secteur adolescent (12/18 ans) pour 14 situations (8 en internat de semaine et 6 en accueil de jour)